SHIATSU BOURG EN BRESSE

Catherine JOLY - Thérapeute Shiatsu

LE SHIATSU

Retrouvez Forme, Santé, Energie

shiatsu bourg en bresseD’origine japonaise, le SHIATSU est un dérivé de l’acupuncture. Science officielle au Japon, c’est aussi un art du toucher avant tout préventif et déstressant.
Face aux difficultés quotidiennes que nous pouvons rencontrer : Fatigue, stress, soucis, frustrations, colères tristesse, le shiatsu permet de libérer les tensions accumulées, d’harmoniser les corps physique et émotionnel et de redynamiser le flux vital (ki).
La pratique régulière du shiatsu est une source de bien-être, elle permet de mieux se connaître et d’accéder à une meilleure qualité de vie.

QU’EST-CE QUE LE SHIATSU

Historique

Le shiatsu (shi = doigts et atsu = pression) s’inscrit dans la mouvance des techniques thérapeutiques manuelles pratiquées depuis des millénaires en Extrême-Orient.
Inspiré de la médecine traditionnelle chinoise, il est décrit par les maîtres japonais dès le VIème siècle (6). Au Japon, le shiatsu est reconnu depuis 1955 comme thérapeutique officielle. Connu et pratiqué en Europe depuis une cinquantaine d’années, il est identifié en 1997 par la Commission Européenne parmi les 8 méthodes de médecines complémentaires reconnues.

Fondements et finalité

Le shiatsu se fonde sur le principe de circulation de l’énergie vitale (Ki en japonais). Cette technique s’emploie à rétablir par le toucher une circulation harmonieuse du Ki, dans les zones du corps où elle est soit en manque soit en excès.
Cette technique va soulager les tensions qui se cristallisent dans le corps et sont à la base des douleurs, de mal-être ou de maladies. Le rééquilibrage énergétique effectué relance des processus physiologiques et métaboliques profonds.
Le shiatsu a un effet revitalisant général et peut soulager de nombreux maux notamment d’ordre rhumatologie (lumbago, torticolis), gynécologique, psychologique (anxiété, trac, insomnie, soucis), respiratoire (sinusite, rhinite) ou digestif (colites, constipation).
Prenant en considération la globalité physique, psychique et mentale, le shiatsu vise à harmoniser l’organisme sur tous les plans apportant une véritable sensation de bien-être et de détente physique et morale.

EN PRATIQUE

Le receveur est allongé sur un futon, un matelas de sol ou une table d’examen. Le praticien peut démarrer la séance par un interrogatoire d’orientation, la séance de shiatsu dure en générale une heure. Le praticien exerce des pressions plus ou moins fortes à l’aide des pouces, des doigts ou des paumes de mains sur des points ou des zones situés le long des méridiens d’énergie.
Le praticien peut également utiliser d’autres techniques de stimulation (pétrissage, rotation des articulations, étirement ou vibration) pour éliminer les blocages, stimuler les points faibles en énergie et activer les processus naturels d’autoguérison.

LE SHIATSU : UNE PHYLOSOPHIE, PLUSIEURS TECHNIQUES

Cette discipline très dynamique a été enrichie au fur et à mesure des ans par des maîtres japonais, mais également par des professeurs occidentaux qui, depuis plus de quarante ans, ont développé leur propre vision du shiatsu. Si bien que l’on peut compter à ce jour plus de vingt écoles et techniques de sensibilité et de pratiques différentes.
Les référentiels communs à toutes les écoles sont : la philosophie taoïste, la théorie du Yin et du Yang et la théorie des 5 éléments.
Notre pratique se distingue sur le référentiel des méridiens d’énergie en suivant les méridiens classiques de la MTC, les méridiens spécifiques et zones réflexes décrits par le maître Masunaga Sensei.
Les techniques d’harmonisation des énergies sont axées sur les zones de vide ou d’excès d’énergie (shiatsu de Masunaga), sur le cadre théorique des 5 éléments, ou celui des méridiens en utilisant les points « tsubos » les plus adaptés au massage shiatsu.

Etonnant !

Chaque méridien possède un nombre déterminé de points Tsubos. Ces points sont accessibles en shiatsu, ils sont utilisés comme points de diagnostic et permettent de tonifier, disperser ou harmoniser l’énergie. L’ensemble des méridiens compte 361 tsubos !

shiatsu bourg en bresse

L’ENERGIE ET LES ELEMENTS

L’énergie circule et fait le tour des 12 méridiens en 24 heures. Autrement dit, un organe ou un viscère relié à son méridien, par un effet d’osmose d’énergie et de sang, est en pleine activité pendant 2 heures toutes les 24 heures.

L’horloge circadienne

shiatsu bourg en bresse

Un méridien Ying est couplé à un méridien Yang dans le système des 5 éléments.
Le système des 5 éléments associe au sein d’un élément (Feu, Bois, Métal, Terre, Eau), pour chacune des saisons, un organe et un viscère (et leur méridien respectif), une ouverture sensorielle, une ou plusieurs fonctions physiologiques, une dynamique, des vertus et des sentiments spécifiques.

Les 5 éléments

shiatsu bourg en bresse

LE BILAN ENERGETIQUE

Le bilan énergétique complet se fait par l’observation, la palpation, la perception des équilibres Ying et Yang et des déficiences éventuelles dans la circulation de l’énergie (Ki) et permettra d’adapter les gestes lors de la séance.
Selon les japonais, le hara, centre énergétique situé sur le ventre, est le réservoir de l’énergie de la personne. Le contact doux des mains du praticien sur le Hara de la personne en début de séance permet d’évaluer la quantité globale d’énergie du patient et sa circulation.
Il existe également au niveau du ventre une cartographie des zones en relation avec les organes et les méridiens. En posant les mains sur l’abdomen, le praticien détermine les zones tendues « Jitsu » et les zones molles « Kyo », ce qui permet de déterminer quels sont le ou les organes ou méridiens en « plénitude » ou en « vide ».

Shiatsu bourg en bresse
Shiatsu bourg en bresse
Shiatsu bourg en bresse
Shiatsu bourg en bresse

SHIATSU BOURG EN BRESSE

Prendre rendez vous pour une séance de shiatsu !